Quoi de neuf ?

BOMBAY CLUB en concert dimanche 19 mai

Apéro concert à partie de 19h30 avec BOMBAY CLUB

On se souvient tous des incroyables concerts des Figues de Barbarie au Cactus ! Et bien  » Bollyver « , le chanteur, nous revient avec un tout nouveau groupe le Bombay Club.
Encore plus de Bollywood, encore plus de groove et rare funk !!!!! Une vrai machine à danser. « 

JUST SMILE en concert Dimanche 12 mai

Apéro concert avec JUST SMILE à partir de 19h30…jusqu’à 22h. Just smile,  trio qui prend au fil du spectacle des allures d’orchestre : Voix, piano, guitare, batterie, saxophone, accordéon, kazoo font swinguer un répertoire qui passe sans problème du swing de Harlem et la goualante de Paname.

Une chanteuse exubérante, deux vieux briscards attendris, une scène prenant des airs de speakeasy des faubourgs. Tout là-bas, au comptoir, Ella Fitzgerald rigole avec la Piaf tandis que Lady Day entame une java avec Francis Lemarque…

Voilà à quoi ressemble un concert de Just Smile !

just smile

Anniversaire du Cactus avec Boudu les cop’s et invités…le dimanche 5 mai

« Cette année pour fêter comme il se doit les 40 ans et des brouettes du Cactus, ce sont nos copines de Boudu les Cop’s qui viennent animer la soirée. En format concert et sans froufrous elles nous proposent une soirée autour de leur répertoire boudufiant mais aussi personnel à chacune et fêteront, elles, leurs 20 ans d’existence.
Une des dernières occasions de les écouter, puisque leur belle aventure prendra fin en juin.
A ne pas rater !!!! » Start 19h…

Vernissage photo « un été grec  » de John Lavoignat le jeudi 9 mai à partir de 19h

John nous raconte :

En 2007, la firme Polaroid cesse la fabrication de ses appareils à développement instantané, puis l’année suivante de ses films. Hommage, acte de résistance ou simple volonté de capter autrement la douceur de vivre de ma patrie de cœur, c’est aussi cette année-là que je décide de confectionner un carnet de voyage à l’aide de polaroids.

 

Comme un chasseur de papillons qui aurait troqué son filet pour un Polaroid One 600, j’arpente les rues d’Athènes et les petites routes d’Ikaria creusées par le soleil et le chant assourdissant des cigales. Je fouille les détails d’un quotidien paisible et accablé de torpeur, et tente d’en attraper au vol quelques échantillons. L’appareil, qui aurait pu figurer dans les Mythologies de Roland Barthes, tire alors sa langue au ralenti avec son petit bruit de roulement mécanique, pour me délivrer sa copie.

 

L’été me laisse tout entier absorbé par l’envie de saisir et conserver ces moments toujours fuyants, comme autant de témoignages de mon ravissement devant cette façon si particulière aux grecs d’appréhender le temps : de ne pas vivre dans le temps, comme sujets de ses lois, mais avec lui, main dans la main.

WINDER DUO en concert dimanche 21 avril

Apéro concert à partir de 19h30 avec Winder duo. Créé en 2011 le duo se singularise par son approche atypique du post punk et du trip hop. Il revendique des influences telles que Siouxsie, B52’S, Massiv Attack… Winder, c’est Rachel et Fredd débordant d’une énergie communicative, mêlant deux guitares cisaillantes et vénéneuses, deux voix mélodieuses et entêtantes sur des rythmes syncopés.

Vernissage photo à partir de 19h « Dérivages » de la photographe Aude Espagno

Dans le cadre des 11 mois , 11 photographes, le Cactus et le Collectif CCCP (Collectif Cactus Ça Pique) sont heureux de vous présenter l’exposition photo du mois d’avril  » Dérivages »
PHOTOGRAPHE : Aude Espagno 

VERNISSAGE: jeudi 11 avril à partir de 19heures 

« Immense vertige autour du vide, aspiration d’un océan sans fin ». C’est peut-être au plus près des mers, à l’endroit où s’évapore le cortège de l’existence, que surgissent d’intimes instants de suspension, à l’extrémité de soi. Devant l’atmosphère immense qui dédaigne sans remord les arrière-plans, témoigne la sublime aliénation des êtres, où le temps se fige. Intervalles infinis, à la frontière des mondes, une inébranlable contemplation vient alors nous saisir. C’est l’instance du voyage…

« Nous sommes tous faits de ces instants d’absence, ce sont eux qui nous aident à vivre . Personne n’est du reste censé les remarquer. Ils sont des sources fraîches et cachées auxquelles s’abreuver. Longtemps après le retour, le voyage dure encore ». C. Garcin.

THE CROSS ROAD PROJECT en concert le dimanche 7 avril

Apéro concert avec Le Power Duo The CrossRoad Project à partir de 19h30 le dimanche 7 avril.
Deux intuitifs qui élaborent au fil des ans et des concerts une musique qui brouille les pistes.
Flirtant tantôt avec le Blues, la soul, le Rock pur et dur, la chanson Française à textes et les musiques actuelles,ect,sans jamais
s’y figer totalement.
Ici on mélange, on malaxe, on triture les codes.
De chanson en chanson on se demande bien où nous amènera la prochaine. Sur quel chemin de traverse?
Mais le résultat est là, Frais,inspiré! ET L’ENERGIE DU DUO, DANS SES INTERPRETATIONS, FONCIEREMENT ROCK!!!
Avec Sophie à la basse et au Violoncelle, les notes se veulent profondes,chaleureuses,groovy.
Tandis que la voix rocailleuse de Gilles,si proche de Tom Waits, de Bruce Springsteen, d’ Arno, d’Alain Bashung, parfois vociférante, rageuse, parfois chuchotante et douce jusqu’à l’intime,se fait le porte parole de textes poétiques en Français et en Anglais qui fleurent bon l’érudition sans jamais tomber dans l’élitisme.
Animé d’une soif de partage le duo offre sur scène des concerts d’une énergie folle et communicative.
Laissez-vous envoûter aux sons de leur univers hybride à la croisé des chemins de traverses..

LILITH MITCHEL en concert le dimanche 31 mars

Apéro concert à partir de 19h avec LILITH et MITCH.

« Euh mais qu’est-ce que c’est ??? »
« Ben, des chansons écrites par une femme, qui parlent aux hommes, qui plaisent aux femmes… »
Lilith Mitchel c’est de l’humour, de l’amour, sur ces sexes si différents, et pourtant si complices .
Ce sont des chansons réalistes, poétiques parfois, selon la musicalité, l’humeur du moment, le temps de l’écriture…
Ce duo est un véritable journal intime musical.
Un authentique comptoir de la pensée féminine mais pas féministe!
Les hommes elle les aime, les brutes, les don Juan, les sensibles sous toutes leurs formes et coutures…
Très réaliste, un brin sarcastique, forcément sensible ils nous livrent les confessions des femmes amoureuses, en colère, jalouses, émues, sensuelles et coquines , indécises .
Un un duo complice et atypique entre Laetitia Bos, un concentré d’émotions dans un être ingénieux, et Michel Bertrand , une réserve de sensibilité dans un être talentueux.

« Mais pourquoi « Lilith Mitchel »?
« Ben …pourquoi pas… »