Quoi de neuf ?

PEA PUNCH en concert dimanche 24 mars

«

Un quartet pop rock flirtant avec la soul et l’électro old school.Un trip hop engendrant une vague sauvage et maîtrisée d’une douce intensité,entre fureur et émotion.

 Pea Punch nous sert un cocktail différent (…) :
des composantes hip hop, trip hop, chill out, lounge, funk, house ou jazztronica…une constante, un groove infectieux. (…)Ce ‘snake’ aux mouvements sinueux conforte l’idée première, Pea Punch groove à mort et c’est pas la suivante ‘ Soul Fury’, un r’n’b/ nu soul/ acid jazz purulent qui nous fera changer d’avis.(…)
Bizarrement en s’en tenant au titre, ‘Riot’ a tout d’une ballade dream pop aux accents hip hop, la voix te rappelant celle d’Amaury Massion du temps d’Attica. Préliminaires bruitages pour ‘ Soul Bomb’, la basse lourde transforme l’electro noise en torpille funk.Un des titres les plus dansants du set sera l’éblouissant  ‘Brightness’, le suivant, ‘Little Princess’ présente des coloris gospel, le croon grave du frontman faisant une nouvelle fois mouche.‘Only Wolves’ termine ce set hautement jouissif ! Enthousiasme débridé. (…) Vous en refaites une ou on vous lynche ! »

– Le Blog des critiques de concerts, Bruxelles, avril 2014 –

THE BASSET BAND en concert le 17 Mars

Apéro concert avec THE BASSET BAND à partir de 19h30 jusqu’à 22h…

C’est dans la foule d’un concert de Madness que Oliver (Le Phun, Les Figues de Barbarie) et Franck (Aropla) se retrouvent, après 15 ans. Après quelques bières, quelques souvenirs échangés, l’idée émerge vite : on repart sur un projet SKA ! Ces deux-là avaient déjà sévi dans les 90’s et avaient inventé Skawars (avec Vinyle et Tribe Bullet). L’idée que l’on peut s’approprier le patrimoine Ska tel un héritage pour perpétuer cet esprit de fête et de communion autour de standards intemporels.

Après plusieurs coups de fils, quelques rencontres, le projet prend forme. Les réseaux sont activés, le milieu frémit et vite le contact est pris avec Juju et Pierre, les frérots Talavera (!) des Spook and the Guay. Ils adhèrent de suite au projet. Tous se connaissent bien de “l’époque”, aux détours d’un concert, d’un festival, d’un bar de la ville rose… donc, tout va vite. On ressort les guitares, basses, pédales et tous au boulot ! Dans le même temps, un batteur s’impose : Michel. Lui aussi adhère, lui aussi connait tout le monde. C’est un vieux de la vieille (les WMC et aujourd’hui les Hotomatics). Les morceaux sont puisés avec soin dans la discothèque de chacun et le répertoire se monte. la tendance sera du SKA 2 Tone. The Basset Band est né.

basset band

 

 

JULIAN THE DRIFTER en concert dimanche 10 mars

Apéro concert avec JULIAN the drifter : Entre Hank Williams et Elvis Presley, les vieux traditional songs et le blues rural, le ragtime et la ballade intimiste, Julian the Drifter retrace une esquisse de l’Amérique lointaine, avec ses hobos, ses hillbillies, ses fugitifs et ses histoires de meurtre sous la lune…Il enregistre avec les Good Times Roll un premier 4 titres en mars 2017, dépoussiérant à sa façon une musique prenant racine il y a plus de 100 ans. Un 1er album solo est prévu pour juin 2019  »

julian the drifter

vernissage photo le jeudi 7 mars « Histoire en suspens »

PHOTOGRAPHE : Eddy Nau
TITRE : Histoire(s) en suspens
La texture du quotidien nous raconte des histoires suspendues dans notre mémoire vive et qui viennent discrètement nous entretenir de notre identité. Nos traces se souviennent de nous…Elles sont souvent l’origine du discours.

ORCIVAL en concert dimanche 3 Mars

Apéro concert avec ORCIVAL à partir de 19h30

« Seul en scène, ORCIVAL vous embarque dans un voyage intemporel. Armé de ses guitares, il oscille entre blues et musique du monde, entre chants et morceaux instrumentaux. Les instruments en bois, l’inspiration puisée dans les forêts, les montagnes et les voyages côtoient des rythmiques électroniques venant de la ville et du bitume. Nature et culture urbaine se rejoignent pour former une musique cosmopolite, actuelle et généreuse. «Lire la suite…

BO X’périence en concert dimanche 24 Février

Apéro concert à partir de 19 h avec BO X’Périence

Pop-soul à tendance trip-hop polyglotte
Après une aventure musicale commune en 1995 sous le nom de LILIBRIK(Funk-rock) Bernadette Mouillerac et Bab(Karmine) Falco suivent des chemins musicaux et humains différents pour se retrouver en 2017 et former leur duo: BO X’PERIENCE
Après quelques mois de retrouvailles productives et quelques concerts, un album est enregistré en décembre 2017 au studio de l’Imprimerie (JOB) Toulouse .
Bernadette Mouillerac: Chant-piano-samples
Karmine Falco: Chant-basse-samples

JEFF ZIMA en concert le dimanche 17 février

Apéro concert à partir de 19h30 jusqu’à 22h avec Jeff ZIMA.

Traditional Trash-Blues, Speed Boogie, Stomps, Jump, Old-time New Orleans Jazz & Ragtime, Yazoo Mambo et Delta Mud sont les standards du répertoire de Jeff ZIMA, le plus étonnant guitariste de Blues installé sur le vieux continent.

Lire la suite…

ROBESPIERRE en concert dimanche 10 février

Apéro concert à partir de 19h30 avec ROBESPIERRE.

Robespierre est un groupe de rock toulousain…Nous avions cru assister à la fin de Robespierre le soir de ce concert chaotique et à fleur de peau à la voie 12 en (1990). Le destin en a voulu autrement. Ses membres fondateurs réactivent la spontanéité de leur projet, entre pop et post-punk. Le chant expressif et mélodique s’associe aux lignes de basse et de guitare pour donner corps à des morceaux dont la mélancolie latente est rendue avec énergie. 

A vous de voir…

26907397_1943028559060342_1385822335957765199_n

Vernissage photo d’ ADRIEN NOWAK

Dans le cadre des onze mois, onze photographes et de la saison photo à Toulouse 2019, le Collectif Cactus Ça pique et le Cactus sont heureux de vous annoncer l’exposition photo du mois de février 2019 intitulée « Silence Urbain » du photographe ADRIEN NOWAK
Le vernissage aura lieu le Jeudi 7 février 2019 à partir de 19H.
 
La nuit, l’effervescence de la journée s’évanouit, la foule se volatilise, le flot incessant de voitures se dissipe, ne reste que le silence. Ces lieux où nous allons travailler, étudier, faire nos achats… se trouvent déserts. Il ne persiste qu’une lueur éclairant la porte, comme une invitation à entrer. Un jeu de symétries, de lignes, d’ombres et de lumières nous guide au travers de la ville déserte.
affiche janvier 2019