Quoi de neuf ?

WINDER DUO en concert dimanche 21 avril

Apéro concert à partir de 19h30 avec Winder duo. Créé en 2011 le duo se singularise par son approche atypique du post punk et du trip hop. Il revendique des influences telles que Siouxsie, B52’S, Massiv Attack… Winder, c’est Rachel et Fredd débordant d’une énergie communicative, mêlant deux guitares cisaillantes et vénéneuses, deux voix mélodieuses et entêtantes sur des rythmes syncopés.

Vernissage photo à partir de 19h « Dérivages » de la photographe Aude Espagno

Dans le cadre des 11 mois , 11 photographes, le Cactus et le Collectif CCCP (Collectif Cactus Ça Pique) sont heureux de vous présenter l’exposition photo du mois d’avril  » Dérivages »
PHOTOGRAPHE : Aude Espagno 

VERNISSAGE: jeudi 11 avril à partir de 19heures 

« Immense vertige autour du vide, aspiration d’un océan sans fin ». C’est peut-être au plus près des mers, à l’endroit où s’évapore le cortège de l’existence, que surgissent d’intimes instants de suspension, à l’extrémité de soi. Devant l’atmosphère immense qui dédaigne sans remord les arrière-plans, témoigne la sublime aliénation des êtres, où le temps se fige. Intervalles infinis, à la frontière des mondes, une inébranlable contemplation vient alors nous saisir. C’est l’instance du voyage…

« Nous sommes tous faits de ces instants d’absence, ce sont eux qui nous aident à vivre . Personne n’est du reste censé les remarquer. Ils sont des sources fraîches et cachées auxquelles s’abreuver. Longtemps après le retour, le voyage dure encore ». C. Garcin.

THE CROSS ROAD PROJECT en concert le dimanche 7 avril

Apéro concert avec Le Power Duo The CrossRoad Project à partir de 19h30 le dimanche 7 avril.
Deux intuitifs qui élaborent au fil des ans et des concerts une musique qui brouille les pistes.
Flirtant tantôt avec le Blues, la soul, le Rock pur et dur, la chanson Française à textes et les musiques actuelles,ect,sans jamais
s’y figer totalement.
Ici on mélange, on malaxe, on triture les codes.
De chanson en chanson on se demande bien où nous amènera la prochaine. Sur quel chemin de traverse?
Mais le résultat est là, Frais,inspiré! ET L’ENERGIE DU DUO, DANS SES INTERPRETATIONS, FONCIEREMENT ROCK!!!
Avec Sophie à la basse et au Violoncelle, les notes se veulent profondes,chaleureuses,groovy.
Tandis que la voix rocailleuse de Gilles,si proche de Tom Waits, de Bruce Springsteen, d’ Arno, d’Alain Bashung, parfois vociférante, rageuse, parfois chuchotante et douce jusqu’à l’intime,se fait le porte parole de textes poétiques en Français et en Anglais qui fleurent bon l’érudition sans jamais tomber dans l’élitisme.
Animé d’une soif de partage le duo offre sur scène des concerts d’une énergie folle et communicative.
Laissez-vous envoûter aux sons de leur univers hybride à la croisé des chemins de traverses..

LILITH MITCHEL en concert le dimanche 31 mars

Apéro concert à partir de 19h avec LILITH et MITCH.

« Euh mais qu’est-ce que c’est ??? »
« Ben, des chansons écrites par une femme, qui parlent aux hommes, qui plaisent aux femmes… »
Lilith Mitchel c’est de l’humour, de l’amour, sur ces sexes si différents, et pourtant si complices .
Ce sont des chansons réalistes, poétiques parfois, selon la musicalité, l’humeur du moment, le temps de l’écriture…
Ce duo est un véritable journal intime musical.
Un authentique comptoir de la pensée féminine mais pas féministe!
Les hommes elle les aime, les brutes, les don Juan, les sensibles sous toutes leurs formes et coutures…
Très réaliste, un brin sarcastique, forcément sensible ils nous livrent les confessions des femmes amoureuses, en colère, jalouses, émues, sensuelles et coquines , indécises .
Un un duo complice et atypique entre Laetitia Bos, un concentré d’émotions dans un être ingénieux, et Michel Bertrand , une réserve de sensibilité dans un être talentueux.

« Mais pourquoi « Lilith Mitchel »?
« Ben …pourquoi pas… »

 

 

PEA PUNCH en concert dimanche 24 mars

«

Un quartet pop rock flirtant avec la soul et l’électro old school.Un trip hop engendrant une vague sauvage et maîtrisée d’une douce intensité,entre fureur et émotion.

 Pea Punch nous sert un cocktail différent (…) :
des composantes hip hop, trip hop, chill out, lounge, funk, house ou jazztronica…une constante, un groove infectieux. (…)Ce ‘snake’ aux mouvements sinueux conforte l’idée première, Pea Punch groove à mort et c’est pas la suivante ‘ Soul Fury’, un r’n’b/ nu soul/ acid jazz purulent qui nous fera changer d’avis.(…)
Bizarrement en s’en tenant au titre, ‘Riot’ a tout d’une ballade dream pop aux accents hip hop, la voix te rappelant celle d’Amaury Massion du temps d’Attica. Préliminaires bruitages pour ‘ Soul Bomb’, la basse lourde transforme l’electro noise en torpille funk.Un des titres les plus dansants du set sera l’éblouissant  ‘Brightness’, le suivant, ‘Little Princess’ présente des coloris gospel, le croon grave du frontman faisant une nouvelle fois mouche.‘Only Wolves’ termine ce set hautement jouissif ! Enthousiasme débridé. (…) Vous en refaites une ou on vous lynche ! »

– Le Blog des critiques de concerts, Bruxelles, avril 2014 –

THE BASSET BAND en concert le 17 Mars

Apéro concert avec THE BASSET BAND à partir de 19h30 jusqu’à 22h…

C’est dans la foule d’un concert de Madness que Oliver (Le Phun, Les Figues de Barbarie) et Franck (Aropla) se retrouvent, après 15 ans. Après quelques bières, quelques souvenirs échangés, l’idée émerge vite : on repart sur un projet SKA ! Ces deux-là avaient déjà sévi dans les 90’s et avaient inventé Skawars (avec Vinyle et Tribe Bullet). L’idée que l’on peut s’approprier le patrimoine Ska tel un héritage pour perpétuer cet esprit de fête et de communion autour de standards intemporels.

Après plusieurs coups de fils, quelques rencontres, le projet prend forme. Les réseaux sont activés, le milieu frémit et vite le contact est pris avec Juju et Pierre, les frérots Talavera (!) des Spook and the Guay. Ils adhèrent de suite au projet. Tous se connaissent bien de “l’époque”, aux détours d’un concert, d’un festival, d’un bar de la ville rose… donc, tout va vite. On ressort les guitares, basses, pédales et tous au boulot ! Dans le même temps, un batteur s’impose : Michel. Lui aussi adhère, lui aussi connait tout le monde. C’est un vieux de la vieille (les WMC et aujourd’hui les Hotomatics). Les morceaux sont puisés avec soin dans la discothèque de chacun et le répertoire se monte. la tendance sera du SKA 2 Tone. The Basset Band est né.

basset band

 

 

JULIAN THE DRIFTER en concert dimanche 10 mars

Apéro concert avec JULIAN the drifter : Entre Hank Williams et Elvis Presley, les vieux traditional songs et le blues rural, le ragtime et la ballade intimiste, Julian the Drifter retrace une esquisse de l’Amérique lointaine, avec ses hobos, ses hillbillies, ses fugitifs et ses histoires de meurtre sous la lune…Il enregistre avec les Good Times Roll un premier 4 titres en mars 2017, dépoussiérant à sa façon une musique prenant racine il y a plus de 100 ans. Un 1er album solo est prévu pour juin 2019  »

julian the drifter

vernissage photo le jeudi 7 mars « Histoire en suspens »

PHOTOGRAPHE : Eddy Nau
TITRE : Histoire(s) en suspens
La texture du quotidien nous raconte des histoires suspendues dans notre mémoire vive et qui viennent discrètement nous entretenir de notre identité. Nos traces se souviennent de nous…Elles sont souvent l’origine du discours.

ORCIVAL en concert dimanche 3 Mars

Apéro concert avec ORCIVAL à partir de 19h30

« Seul en scène, ORCIVAL vous embarque dans un voyage intemporel. Armé de ses guitares, il oscille entre blues et musique du monde, entre chants et morceaux instrumentaux. Les instruments en bois, l’inspiration puisée dans les forêts, les montagnes et les voyages côtoient des rythmiques électroniques venant de la ville et du bitume. Nature et culture urbaine se rejoignent pour former une musique cosmopolite, actuelle et généreuse. «Lire la suite…