Vernissage photo de Sébastien Nuttens « DENSITÉS » le jeudi 5 janvier 2023

Vernissage le jeudi 5 janvier à partir de 19h.

La densité urbaine est une des préoccupations majeures des urbanistes d’aujourd’hui et la densité de population est une des données les plus utilisées pour effectuer une comparaison entre plusieurs villes. Pourtant, il est assez délicat de déduire une réalité à partir de ces chiffres.
Par exemple, le territoire de Hong Kong (1100km²) comprend de vastes espaces naturels protégés qui occupent 40% de sa superficie. Si la densité de population de laville de Hong Kong est affichée à 6 553 hab./km², elle est supérieure à 50000 hab./km² dans de nombreux quartiers, et le quartier de Mongkok détient un record mondial avec une densité de population estimée à 130 000 hab./km². Entassée ou étalée, la ville dense est un patchwork de constructions qui peut avoir différents «visages». Dans tous les cas, les fenêtres révèlent la dimension humaine de cette «pâte urbaine». Leur
multitude traduit le nombre, la compacité, la promiscuité des humains dans les villes.

 

TOULOUSE : 3 991 habitants / km²
HONG KONG : 6 553 habitants / km²

DENSITÉS TROUVÉES POUR LES VILLES PRÉSENTÉES
Lisbonne – Portugal > env. 5550 hab./km²
Istanbul – Turquie > env. 2400 hab./km²
Chefchaouen – Maroc > env. 130 hab./km² (2007)
Guanajuato – Mexique > env. 190 hab./km² (2016)
Barcelone – Espagne > env. 16 200 hab. /km²
(sources : insee.fr / populationdata.net / wikipedia)
Ermoupoli– Grèce > env. 195 hab./km²
Dubaï – Emirats Arabes Unis > env. 790 hab./km²
Kuala Lumpur – Malaisie > env. 6678 hab./km²
Bangkok – Thaïlande > env. 5300 hab./km²
Londres – Royaume Uni > env. 5590 hab./km²